Back to Bnd page
Michel Herr "Positive" Tentet

Musique pour sextette de jazz et quatuor à cordes



Bert Joris : trompette
Paul Heller (D) ou Lennert Baerts : saxophone ténor  
Peter Hertmans : guitare
Nathalie Loriers : piano
Sam Gerstmans : contrebasse
Dré Pallemaerts ou Daniel Jonkers : batterie

+ Quatuor à cordes
Benoît Leseure : 1er violon
Pierre Heneaux : 2nd violon
Jean-François Durdu : alto
Merryl Havard ou Annemie Osborne : cello


10 musiciens : 6 jazzmen renommés sur la scène européenne, tous des solistes de premier plan, rencontrent un quatuor à cordes dans un dialogue fascinant.

Michel Herr, connu internationalement pour ses talents de pianiste/compositeur/arrangeur de jazz, présente ici une musique à la fois chaleureuse et rafraîchissante, pleine de raffinement, de vitalité et d'émotion.

Le répertoire est composé exclusivement de compositions originales, mises en valeur par des arrangements inédits.
Une musique réellement accessible, riche en mélodies, en harmonies et en grooves attachants.
Avec des solistes de haut vol et des cordes en réelle interaction, dans un rôle de partenaire à part entière.

L'album "Michel Herr : Positive" sortira en octobre 2019.
Voir quelques photos prises en studio lors de l'enregistrement.

Compositions, arrangements et supervision musicale : Michel Herr
.


Peter Hertmans (gt), Sam Gerstmans (b), Dré Pallemaerts (drs), Paul Heller (sax), Bert Joris (tp), Michel Herr (comp/arr.), Pierre Heneaux (vl 2), Benoît Leseure (vl 1), Merryl Havard (cello), Jean-François Durdu (alto), Nathalie Loriers (p)

The press / La presse



Cliquez pour agrandir
Une interview de Michel Herr sur le Positive Tentet dans le Soir/Mad
Dans le supplément culturel "Mad" du journal Le Soir (B) du 31/7/2019, on peut lire une interview de Michel Herr parlant du projet "Positive Tentet".
* * *

"... Ils sont donc dix sur scène (un sextette plus un quatuor à cordes) et un à la console (Michel Herr, qui a tout écrit et arrangé, et qui laisse maintenant vivre sa musique). D'emblée, ça sonne comme un mini big band, aussi puissant mais plus mouvant peut-être. Les cordes (Benoît Leseure, Pierre Heneaux, Jean-François Durdu aux violons et Annemie Osborne au violoncelle) apportent à la fois ce tapis élégant qui soutient l'ensemble et souligne de temps à autre un moment suspendu.
L'écriture est formidable, superbement équilibrée. Les interactions entre le piano de Nathalie Loriers (quel toucher !) et la guitare de Peter Hertmans (foisonnant d'idées) sont idéales. "The Right Choices" file bon train. Au centre du sextette, Bert Joris, à la trompette pour le coup, illumine l'ensemble d'un jeu franc et précis. Groovy, aériens, puissants et délicats, les morceaux s'enchaînent pour raconter une belle histoire. On parlera plus de tendresse que de mélancolie sur "Pages And Chapters" et d'optimisme plutôt que d'excitation sur « Chemistry And Mystery". Quel sens de l'écriture et de l'arrangement ! Jazz et classique se fondent l'un dans l'autre. Il ne s'agit pas de superpositions ni de collages, ni de support de l'un pour l'autre, mais d'une véritable intégration de deux mondes. Ce sont des voiles de musiques translucides et colorées qui fusionnent. C'est magnifique et touchant."

Jacques Prouvost, blog Jazzques, à propos du concert au Festival de Jazz de Gouvy (B).